samedi 12 mai 2018

La Renouée du Japon et les renouées invasives

J'avais pris des photos du lit du Mialan, à Saint Peray,dont l'une des rives s'est couverte de valérianes -

centranthe rouge (Centranthus ruber)











et j'ai donc photographié aussi la plante de grande taille qui a envahi tout le lit de la rivière, pour mémoire, le cliché pris au même endroit au mois de février :















il n'y avait que des tiges... J'ai pris une autre photographie pour pouvoir identifier la plante en question et il s'avère qu'il s'agit d'une renouée invasive













Depuis j'ai trouvé cette plante sur les bords du Rhône, le long de la promenade de Guilherand, à plusieurs endroits :




Comme ici au début de la digue où elle peut s'étaler à sa guise.
J'ai photographié les tiges qui sont caractéristiques :

sans doute une cousine de la Renouée du Japon : la Renouée de Bohême (R. x bohemica)
référence indiquée dans le groupe Facebook 'Plantes sauvages comestibles et médicinales"


"La Renouée du Japon est originaire des régions méridionales et océaniques d'Asie orientale. Elle a été introduite conjointement avec la Renouée de Sachaline (Fallopia sachalinensis) en Europe et aux Etats-Unis comme plante ornementale et mellifère. Les deux plantes se sont naturalisées dès la fin du XIXème siècle mais n'ont débuté leur colonisation exponentielle que vers le milieu du XXème siècle, après l'existence d'une période de latence (« lag phase » des auteurs anglais) bien documentée pour ces deux espèces."  
 Article sur le site de l'Université de Lyon (*) qui analyse les raisons de la diffusion de cette invasive présente partout en France aujourd'hui. Comme toutes les plantes invasives, elle trouve un terrain favorable à son  expansion qui n'a plus les limites de son environnement d'origine :
  •  pas d'herbivore 
  • des conditions favorables
  • et elle peut avoir le "dessus" sur les espèces locales. C'est toute la biodiversité qui peut être menacée. Voir l'article cité ci-dessus :
(*) "De l'origine du succès de la Renouée du Japon"
Auteurs : Régis Thomas, Noëlie Maurel, Jean-Pierre Moussus et David Busti ; Publication : David Busti 
Elle aurait la particularité d'ingérer les poisons et s'avère ainsi une alliée dans la lutte contre certains parasites et leurs effets, comme la maladie de lyme :
 "La maladie de Lyme, l'approche alternative"
http://lymealternatif.fr/remedes-alternatifs-pour-Lyme/renouee-du-Japon/
Cette même caractéristique la rend impropre à la consommation en Europe, contrairement à leur usage dans les pays d'origine, au Japon ou en Chine. Plus de détails dans l'article de Wikipedia  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Renou%C3%A9e_du_Japon



2 commentaires:

  1. Bonjour, votre blog est fort intéressant sur la faune et la flore avec de magnifiques photos. J'apprends plein de choses, un grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos encouragements. J'essaie de faire des recherches et de partager mes découvertes. Au départ, c'était seulement la photographie qui m'intéressait.

      Supprimer